MARSEILLE 2013 : Le programme !

marseille-2013-le-programme

C’est parti. L’année Marseille-Provence 2013 est déclarée ouverte ce 12 janvier. Officiellement capitale de la culture, la seconde ville de France est décidée à faire de cet honneur une réussite au moins égale à celle de Lille en 2004. Enterrées, on l’espère, les quatre années de polémiques, de querelles de clochers, d’incertitudes financières et d’inquiétante pagaille, écoulées depuis l’attribution du label par le conseil des ministres de l’Union européenne (en même temps qu a la ville slovaque de Kosice). Ne devraient rester que l’effervescence culturelle et la fête ; une dynamique collective, moteur d’une heureuse transformation sociale et économique de l’ensemble du territoire, selon les voeux de la ministre de la Culture…
Dores et déjà, ou est rassuré sur les grands chantiers, dont l’achèvement en temps et en heure a suscité beaucoup de doutes. À commencer parle controversé MuCEM (musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée), qui ouvrira bien au début juin, promis juré, sur l’esplanade dite J4. À ses cotés, d’audacieuse construction du CeREM (Centre Régional de la Méditerranée, rebaptisé Villa Méditerranée) sera opérationnelle dès le mois de mars. Face à la cathédrale de la Major, dans l’ancienne station sanitaire signée Fernand Pouillon, le musée de la fondation Regards de Provence ouvrira lui le 7 février, sur une sélection de 200 œuvres graphiques ou sculptées du XVIIIe siècle à nos jours. Enfin, la Friche de la Belle de Mai (lire p. 32), fera vivre ensemble culture et liberté. Au total, ce sont plus d’une dizaine de lieux de spectacles ou d’expositions qui auront été construits, rénovés ou agrandis sur le territoire. Quant à la programmation, elle s’ordonne – plus ou moins! – en trois parties, avec la Méditerranée pour fil rouge.

La première période, jusqu’en mai, parle d’ouverture et de rencontre. Il sera question d’histoire (celle des grandes cités de Méditerranée, de Troie à nos jours, au hangar J1 Jusqu’au 18 mai, ou encore de César et du Rhône à l’ABD Gaston-Defferre, du 12 janvier au 24 mars ; d’art contemporain (avec notamment le parcours « L’art à l’endroit », dont les installations métamorphosent une dizaine de lieux emblématiques d’Aix-en-Provence jusqu’au 17 février ; de cirque (Cirque en capitales, du 25 janvier au 24 février), etc.
La deuxième partie, de tin mai à août, est placée sous le signe de la nature. Elle s’ouvrira sur la transhumance symbolique de troupeaux provençaux, italiens et marocains, qui se rejoindront au cœur de la Crau pour gagner Marseille. Elle culminera par une exposition phare, partagée entre le musée du palais Longchamp à Marseille – de Van Gogh à Bonnard – et le musée Granet à Aix – de Cézanne à Matisse – avec Dufy et Picasso en renfort à Martigues et Aubagne. De septembre à décembre enfin, le troisième temps de cette année pas ordinaire s’intitulera Marseille-Provence aux mille visages, avec notamment des dominantes culinaires, musicales (les grands festivals, Marsatac, Fiesta des suds sont au rendez-vous) et une célébration de Le Corbusier.
Ce n’est là qu’un modeste aperçu du calendrier. Pour vous aider à vous y retrouver dans ce foisonnement chronologique et géographique, téléchargez sur votre smartphone l’application MP2013, qui vous permettra de suivre en temps réel la transhumance ou d’afficher le tracé du tout nouveau sentier de grande randonnée GR® 2013 (lire p. 60). Bon à savoir enfin: des pass sont prévus, donnant accès pour une, deux ou trois journées, à tous les transports en commun du territoire, navette aéroport comprise.

Infos et programmation complète sur le site http://www.mp2013.fr ou directement au Pavillon M, sur le port de Marseille.

Leave A Comment

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box