Des villes « branchées »

ville-connectees

Le high-tech au service des villes? C’est ce qu’a ingénieusement mis en œuvre la municipalité de Lisbonne, au Portugal, en transformant ses fameuses calçadas (rues pavées noires et blanches) pour y intégrer des QR codes géants, codes barres constitués de carrés blancs et noirs pouvant être scannés par un smartphone. À partir de simples blocs de basalte et de calcaire^ tout voyageur foulant le sol lisboète et gardant son mobile à portée de main peut désormais lire de nombreuses informations culturelles et historiques sur Lisbonne et ses sites touristiques. Un concept innovant pour une ville qui accueille chaque année plusieurs millions de visiteurs. Dans la même veine, un autre principe cartonne: les ludiques dead drops, ces clés usb dissimu¬lées au cœur des villes et que l’on déniche au détour d’une statue, contre un banc, dans la fissure d’un mur… Une fois connectées à son téléphone, sa tablette ou son ordinateur, elles révèlent un contenu culturel (musique, articles, documentaires, photographies…) que l’on peut échanger anonymement. Parti de New York en 2010, le concept a déjà contaminé I1 Europe (Barcelone, Londres) et la France (Paris, Bordeaux, Lyon, Rennes). Chacun peut participer gratuitement, quand il le souhaite, à la chasse au trésor et enrichir de ses propres trouvailles numériques ces « boîtes aux lettres mortes», indices et instructions sur http://deaddrops.com/fr/

Leave A Comment

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box